Accueil du site > Association l’Aide à l’Épileptique (AAE) > Historique > Historique

Historique


L’association l’Aide à l’Épileptique a très vite souhaité concrétiser son projet en créant un, puis deux établissements.

Première grande réalisation : l’hôpital de jour

L’Hôpital de Jour pour épileptiques de Créteil est ouvert depuis le 15 décembre 1963.

A sa création, son but est de donner aux malades épileptiques, un établissement exemplaire en les faisant bénéficier conjointement d’une prise en charge globale, c’est-à-dire médico-sociale, psychologique, professionnelle et matérielle, par l’intermédiaire d’un pécule.

Son objectif est la réinsertion ou le reclassement professionnel de malades dont la situation existentielle fait qu’ils ne peuvent s’insérer dans des structures habituelles.

L’Hôpital de jour pour épileptiques de Créteil est situé sur un terrain cultivé et paysager de 4 hectares 700 ares, et jouxte l’Hôpital Henri Mondor.

La condition épileptique imposa à l’architecte certaines dispositions dont les principales ont été de faciliter les secours et d’éviter les accidents provoqués par les crises ; c’est ainsi que les bâtiments sont élevés sur rez-de-chaussée, sans escalier, et que les liaisons peuvent être immédiates entre l’infirmerie et les différents services.

L’établissement est géré par l’Association "l’Aide à l’Epileptique",

L’établissement a été agréé en tant que : maison de santé pour maladies mentales.

La loi 91.748, du 31.07.1991, portant réforme hospitalière et visant en particulier à créer une carte sanitaire et un schéma d’organisation sanitaire, a mis l’hôpital de jour dans le cadre des structures de soins alternatives à l’hospitalisation.

Naissance du projet de CAT

L’originalité de l’hôpital de jour était l’existence d’un pécule, pris en charge par le prix de journée, constituant une somme fixe sans rapport avec le SMIG, non lié à une activité productive ou un rendement, mais lié à la présence effective à l’hôpital de jour ; il représentait une reconnaissance financière de l’effort fait pour se soigner et se réinsérer, et une motivation vers la réinsertion dans le cadre d’un statut social de réadaptation socio-professionnelle.

L’établissement rentrant dans le cadre des structures alternatives à l’hospitalisation, le pécule n’était plus compatible avec la réglementation, et la DDASS a décidé de supprimer celui-ci au 1er octobre 1995.

D’autre part la DDASS a estimé, à l’époque, qu’une partie des patients accueillis relevait plus d’un C.A.T. que d’un Hôpital de Jour.

Il a donc été envisagé que coexiste sur le même terrain, dépendant de la même Association gestionnaire, "L’Association l’Aide à l’Epileptique », deux structures, l’une sanitaire, Hôpital de Jour, l’autre médico-sociale, C.A.T., mais que celles-ci soient réunies par un certain nombre de passerelles au niveau direction, administration, médical, et qu’il puisse être transférée une partie des places existantes de l’ Hôpital de Jour vers le futur C.A.T.

Le CAT/PE a donc été ouvert le 1er avril 1998.


Association l’Aide à l’Épileptique (AAE)  -  Hôpital de Jour L. Vidart  -  ESAT / PE Aide par le Travail  -  Comprendre l’Épilepsie
Documentation et Publications


Imprimé sur le site http://www.aae-epilepsie.com, le site de l'Association l'Aide à l'Épileptique
26 rue du Général Sarrail - BP 115 - 94003 Créteil cedex - FRANCE
Tél : 01.45.17.05.70 - Fax : 01.42.07.78.77 - aae.creteil AT free.fr

Plan du site - Contacts - SPIP